Quelle période pour une épilation définitive ?

Publié le 12 juillet 2022 .

Epilation laser

De nombreuses précautions doivent être prises avant de se soumettre à une épilation définitive par laser. La peau ne doit pas avoir été récemment épilée avant la procédure et, plus important encore, ne pas avoir été exposée au soleil. L’épilation laser exige aussi plusieurs séances espacées de 6 semaines minimum. La période idéale de l’année pour suivre ce traitement sera celle à laquelle vous serez le moins frustrée de ne pas vous exposer au soleil ou UV. Habituellement, le début des soins commence en octobre (tout dépend de votre dernière exposition au soleil de la zone que désirez épiler). Notez bien que chaque séance détruira son lot de poils et que, si l’occasion se présente de voyager vers un pays ensoleillé, le traitement peut être interrompu. Après votre retour, il suffira de laisser prendre à votre peau sa couleur habituelle (environ 5 semaines) puis reprendre le traitement. Avec le laser Alexandrite, dix séances réparties sur 24 mois sont souvent suffisantes. Si il y a une pose de 2 mois, les 10 séances seront réparties sur 26 mois. C’est tout. Pour le laser Yag, c’est plus long.

Qu’est-ce que l’épilation laser ?

Il s’agit d’un procédé reposant sur l’émission d’un faisceau lumineux sur la peau. Ce faisceau traverse l’épiderme et atteint la racine responsable de la pousse. Le choc thermique détruit alors le bulbe pilaire et empêche définitivement la production d’un nouveau poil. Plusieurs séances sont nécessaires pour assurer une disparition totale des poils. La procédure lisse la surface de la peau et lui offre un meilleur grain.

 

L’épilation laser : quelques conseils

Plusieurs conseils doivent être suivis pour assurer l’efficacité de l’épilation laser, afin d’éviter une trop forte agression de la peau et de garantir des résultats optimaux.

 

Ne pas s’exposer au soleil

Il est impératif de ne pas s’exposer au soleil avant et pendant le traitement. Le laser est en effet attiré par la pigmentation foncée du poil. Un fort taux de mélanine expose donc la peau à de nombreux dommages dermatologiques, car le laser risque alors de l’échauffer et d’abîmer les cellules. L’exposition au soleil est donc proscrite dans le cadre de ce traitement. Les baignades en extérieur le sont aussi.

 

Ne pas réaliser de peeling

Un peeling consiste en l’application d’acides sur la peau. Ces acides décapent la surface superficielle de l’épiderme, nettoyant les impuretés et stimulant la production de collagène et d’élastine. Ce traitement est très utile dans le cadre d’une réjuvénation de la peau. Celle-ci devient néanmoins très sensible après la procédure. Il convient de la laisser se régénérer avant de l’exposer au laser.

 

Ne pas aller au sauna

Le sauna, le hammam ou le spa sont contre-indiqués plusieurs jours avant l’épilation, et au moins 72h après la procédure. La sudation et le gommage provoqués par ces soins affaiblissent temporairement la peau et la rendent plus sensible. Ils sont donc proscrits dans le cadre de l’épilation laser.

Avertir le médecin de toute prise médicamenteuse susceptible d’induire une photo sensibilisation

En cas de maternité, dès les premiers jours, le traitement laser doit être interrompu. Il sera repris après l’accouchement. 

 

Quelle est la meilleure période pour une épilation définitive ?

En somme, l’épilation laser exige un grand soin envers votre peau. Il est alors préférable de suivre le traitement à une période de l’année où il n’est pas nécessaire de l’exposer. L’automne et l’hiver sont donc idéals. En effet, comme le soleil se fait rare, la peau ne risque pas de bronzer et de subir d’être endommagée. Le froid pousse aussi à se couvrir la peau : vous n’aurez donc pas non plus besoin de l’épiler, et vous pourrez laisser pousser vos poils en perspective de la procédure.

Toutefois, tout dépend de votre goût pour l’exposition solaire: si les zones que vous souhaitez traiter ne sont pas exposées (maillot, aisselle), le traitement est possible avec précaution.

Pour entreprendre ou reprendre un traitement, il faut attendre cinq semaines après le dernier soleil ou UV. En effet, le paramétrage du laser se décide en fonction de la couleur de la peau. En cas d’exposition solaire, la teinte évolue de la profondeur vers la surface. Si le médecin n’est pas informé par la patiente de cette exposition, le laser risque de déclencher une décoloration prolongée de la peau

Article rédigé par le Dr Masse

Le Docteur Louis Franck Masse place l’écoute des besoins et la concertation avec les patients au cœur de son approche de la médecine esthétique. Découvrez ses différentes actualités.